Teinture végétale et couture pour langes précieux

teinture-naturelle-langes-16Je ne sais pas vous, mais pour moi, tout ce qui touche à la petite enfance, que ce soit la mienne, celle de mes parents, et encore plus, celle de mes enfants, m’importe beaucoup et me rend parfois un peu nostalgique.

J’ai donc beaucoup de mal à me séparer de petites choses et je garde précieusement quelques premiers vêtements, certains petits jouets, leurs premiers « gribouillis »… et leurs langes.

Ces langes, pourtant tout blancs, tout simples, qui les ont accompagnés, tous les 2, dès leurs premiers jours. J’en ai 8, que j’ai détaché à chaque fois, soigneusement, au savon de Marseille, et que j’avais conservé dans l’idée de leur donner une seconde vie.

Aujourd’hui, ils ont légèrement jauni et je ne pouvais les laisser tel quel. J’ai donc opté pour une teinture végétale pour obtenir une couleur naturelle et sûrement plus douce que les teintures industrielles.

Et puis, tout comme une créatrice dont j’ai oublié le nom, qui réalisait des coussins en gaze de coton, j’ai décidé de les transformer en taies d’oreiller.

J’ai parcouru plusieurs blogs et sites internet pour finalement me lancer en faisant un mixte de tout ce que j’avais pu lire.

J’avoue que je m’attendais à une couleur plus soutenue, mais je crois que celle obtenue s’accorde très bien avec ma nouvelle parure de lit La Compagnie du Blanc.

En regardant le résultat final, je me suis aperçue que je retombais dans les couleurs de la décoration de ma chambre et surtout dans les teintes des 2 portraits d’amoureux d’Izumi Idoia, pour une douce harmonie.

Allez, je vous explique comment j’ai procédé :

teinture-naturelle-langes-materiel

teinture-naturelle-langes-10

Etape du mordançage:

  1. Dans un faitout, mettre les langes propres et les recouvrir du mélange eau/vinaigre (pour 1 litre d’eau, ajouter 3 cuillères à soupe de vinaigre blanc)

Faire bouillir pendant 1h puis laisser les tissus et le liquide refroidir.

teinture-naturelle-langes-7

2. Sortir les langes et les essorer.

teinture-naturelle-langes-12

Préparer la teinture :

3. Couper le chou en morceaux.

teinture-naturelle-langes-11

4. Mettre le chou dans le faitout et recouvrir d’eau.

teinture-naturelle-langes-9

5. Faire bouillir pendant 1h environ.

teinture-naturelle-langes-8

6. Retirer les morceaux de chou, filtrer l’eau et la laisser refroidir.

teinture-naturelle-langes-6

Teindre les langes:

7. Plonger les langes dans la teinture.

teinture-naturelle-langes-5

8. Chauffer à feu moyen pendant 1h en remuant régulièrement.

Puis laisser refroidir.
teinture-naturelle-langes-3

9. Rincer les langes jusqu’à ce que l’eau soit claire.

teinture-naturelle-langes-2

10. Faire sécher les langes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

11. Coudre les taies d’oreiller.

 teinture-naturelle-langes-19

teinture-naturelle-langes-24

teinture-naturelle-langes-23

teinture-naturelle-langes-18

teinture-naturelle-langes-20

teinture-naturelle-langes-14

teinture-naturelle-langes-17

Je remercie La Compagnie du Blanc qui m’a permis de tester leurs produits et qui m’a enfin donné le prétexte pour réaliser ce tuto !

Cette enseigne, riche d’une expérience de plus de 60 ans, propose une large gamme de linge de lit dans de très belles matières.

Pour ma part, je souhaitais constituer une parure de lit avec des textures différentes. J’ai donc choisi de prendre la housse de couette et le drap housse en percale de coton dans deux teintes différentes: blanc et beige.

Quant aux taies d’oreiller, j’ai voulu tester le Métis lavé,  un mélange de lin et de coton pour un aspect froissé mais un vrai confort. Je suis absolument fan du rendu du tissu, de leur couleur « naturel » et du toucher ! Je pense que je vais craquer prochainement pour une parure complète…

Laisser un commentaire

dix-sept − 16 =